Interprétation des rêves en ligne

Je vous aide à comprendre vos rêves pour identifier ce qui vous préoccupe et trouver les meilleures solutions pour vous-même.

Interprétation des rêves par téléconsultation.

Vous vous réveillez avec un rêve déroutant. Vous cherchez une explication mais vous ne connaissez pas de spécialiste.

Et pourquoi pas une interprétation des rêves en ligne? La consultation à distance est une invention formidable.


Ce rêve vous trouble. Vous y repensez toute la journée. Ça vous stresse.

Vous sentez que ce rêve contient un message, mais vous ne voyez pas de quoi il s’agit. Vous avez le sentiment que quelque chose vous échappe.

Vous avez peur de passer à côté. Vous craignez de mal analyser, de vous tromper et de prendre des décisions hâtives.

Vous avez cherché des significations sur internet sans conviction. Vous avez perdu du temps à parcourir des dictionnaires des rêves mais vous n’êtes pas plus avancé(e)... C’est normal, parce que les dictionnaires des rêves n'aident pas beaucoup!

Chaque rêveur est différent. Chaque rêve est unique. Il parle de ce que vous vivez vous à un instant T. Si vous rêvez d'un arbre, et si votre voisin rêve lui aussi d'un arbre, l'analyse amènera à deux explications différentes tout simplement parce que vous êtes deux individus uniques. Les éléments de réponse ne sont pas à rechercher dans un livre mais dans votre psychologie, dans votre monde intérieur. Chaque rêve recrée son propre réseau de significations.

  [un rêve] s’impose à l’esprit comme une réponse à une question que l’on ignore. 

- Tobie Nathan
Ne cherchez pas une signification dans un livre ou sur internet :
la clé des songes est dans votre tête.

Quelque chose vous dit que ce rêve pourrait vous aider à débloquer certains trucs, à mieux comprendre votre situation. Vous avez raison : un rêve est une messager de l’inconscient qui vous veut du bien.

Bien avant qu’une décision s’impose à votre esprit, votre inconscient sait déjà ce qui est bon pour vous. Il va utiliser la voie du rêve pour vous guider, vous accompagner dans votre évolution.

Être attentif à ses rêves, c’est fluidifier sa relation à son intuition, accueillir son éclairage et se faire confiance.

Comprendre un rêve permet d’appréhender une situation avec d’avantage de hauteur, de recul, de bon sens. Ça permet de se recentrer, de se remettre dans l’axe, de revenir à Soi.

Vous vous apprêtez à analyser un rêve fort, qui véhicule des images et des émotions vives (en positif comme en négatif) : grâce à l'interprétation des rêves en ligne, vous allez obtenir un gain de temps considérable. En effet, l’analyse va vous permettre de mettre le doigt sur quelque chose de fondamental. Vous pourrez alors agir en conscience, vous y préparer, anticiper.

Afin de saisir cette opportunité sans passer à côté de l’essentiel, confiez votre rêve à une professionnelle du langage onirique, qui saura « casser le code » du rêve et traduire son message.

Et si ce rêve perturbant vous voulait du bien ?


Votre rêve est perturbant, fou, bizarre… Pourquoi ? Tout simplement pour attirer votre attention, et ça fonctionne ! Votre rêve « met le paquet » pour vous convaincre de vous intéresser à lui, un peu comme s’il mettait des vêtements excentriques.

Lorsque vous découvrirez le message de votre rêve, vous vous rendrez compte à quel point il est logique et pertinent en réalité. Derrière son absurdité apparente, le rêve cible une problèmatique que vous rencontrez actuellement et surtout : il vous guide vers des solutions.

En déchiffrant un rêve clair et puissant, vous apprendrez quelque chose sur vous-même qui va éclairer ce que vous vivez. Vous recevrez les conseils votre inconscient. Vous irez à la rencontre de votre solution, puisque votre inconscient est cette partie de vous-même qui a un longueur d'avance.

Comprendre un rêve c’est comme trouver la clé qui manque pour débloquer une situation et avancer dans son épanouissement personnel. Pratique, surtout depuis que la consultation vidéo existe! L'interprétation des rêves en ligne c'est l'occasion de prêter l'oreille à ce que disent vos rêves et d'avoir enfin l'avis d'une analyste professionnelle, spécialisée en psychologie analytique (psychologie de Carl Gustav Jung).

Retrouvez les réponses aux questions que vous vous posez tous dans la FAQ.

  Les rêves sont souvent les plus profonds quand ils semblent les plus fous. »

- Sigmund Freud
Léa Le Gall

Je suis Léa Le Gall,

Onirologue et psychopraticienne

Spécialisée en psychologie analytique


Vous avez compris que votre rêve est un guide formidable, taillé sur-mesure pour vous, par votre inconscient. Mais décrypter un rêve, c’est souvent mission impossible seul, si on n’a pas été formé(e).

C’est à ce moment-là que j’interviens. Ensemble, grâce à l'interprétation des rêves en ligne, nous allons découvrir sur quoi le rêve cherche à attirer votre attention, et comment (ré)agir. Passer à l’action nécessite d’abord de comprendre ce qui motive l’action. Alors pour commencer : envoyez-moi votre rêve, réservez votre rendez-vous et je saurai vous aiguiller

Une interprétation des rêves en ligne: comment ça marche ?

1) Vous choisissez ici le créneau qui vous convient.


2) Vous m'envoyez votre rêve à lea@interpretationreves.fr.

Notez tous les détails (couleurs, tailles, nombres... etc). Surtout ne cherchez pas à rendre le rêve cohérent. Restez fidèle à ce dont vous vous souvenez, à ce que ce rêve vous a fait « vivre » même si ça vous semble absurde. Soyez libre d’écrire les idées et les émotions qu’il produit en vous, et de quelle manière cela fait écho avec ce que vous vivez. Ne vous limitez pas, l'expression est le début de la compréhension.

Important : je travaille sur le rêve avant la séance. Donc pensez à me l’envoyer rapidement. Ainsi, si j’ai des questions, je vous les envoie par retour de mail.

3) Nous nous rencontrons lors d’une téléconsultation.

Lors du rendez-vous, je vous livre mon analyse. Vous me dites comment ça résonne avec ce que vous vivez en ce moment. Nous prenons le temps de répondre ensemble à la question que le rêve pose et aux solutions qu’il vous suggère. A chaque problème il y a une solution, donc il n'y a plus de problème dès lors qu'on l'a identifié.

Tu veux te connaître ? Consulte tes rêves. 

- Epictète

Quel est le prix d’une séance d'interprétation des rêves en ligne ?

Le tarif pour l’interprétation d’un rêve est de 79€.

Les séances d'analyse simples (= sans rêve) sont au prix de 50€.

Voir les Conditions Générales de Vente

A quoi s’attendre ?

Sous 72 heures : vous recevrez par mail une confirmation du rendez-vous ainsi que le lien pour vous connecter à la consultation vidéo.

Comment procéder au règlement?

Je vous enverrai un lien de paiement sécurisé par mail.

Consigne particulière :

Si vous souffrez d'un trouble psychologique détecté, merci de me le signaler en prenant rendez-vous. En effet, dans le cas de certaines fragilités psychologiques, l'interprétation des rêves est déconseillée.

Une interprétation des rêves peut-être intéressante pour vous surtout si :

  • Vous êtes quelqu’un de très intuitif. Vous « sentez » les choses. Vous vous laissez habituellement guider par votre boussole intérieure.
  • Vous êtes plutôt cartésien également. Vous n’aimez pas quand quelque chose vous échappe. Vous avez besoin de disposer d’un maximum d’éléments.
  • Vous connaissez la puissance de l’inconscient et vous avez envie d’agir en conscience le plus souvent possible.
  • Vous êtes guidée par l’envie d’être meilleur(e). Vous vous remettez en question tout le temps quitte à vous faire des « nœuds au cerveau » parfois.
  • Vous faites beaucoup de rêves violents en ce moment. La qualité de votre sommeil ainsi que votre moral en sont perturbés.
  • Vous rencontrez des blocages, des difficultés. Mais vous avez du mal à cerner les enjeux de votre situation, ce qui se joue objectivement et ce qui vous freine.
  • Vous êtes en train d’apprendre à redevenir votre priorité. Vous avancez dans la connaissance de vous-même et vous êtes de plus en plus réceptif aux messages que vous envoie la vie.
  • Vous cherchez à prendre les meilleures décisions. Pour cela vous savez que l’intuition et le plaisir doivent marcher main dans la main avec la logique et la raison.
  • Vous aimez grandir, évoluer, vous challenger. Vous êtes curieux de découvrir votre potentiel, ce dont vous êtes capable et ce qui vous anime.
  • Vous avez envie de vous reconnecter à votre sagesse intérieure. A ce que vous sentez, à ce que vous savez intimement. Envie de faire sauter vos conditionnements. D’aligner ce que vous faites à qui vous êtes.
  • Vous n’avez pas de temps à perdre. Vous avez entendu que le rêve est « la voie royale vers l’inconscient » (S.Freud). Ça tombe bien car une longue psychanalyse ne vous dit rien.
  • Vous avez compris qu’interpréter un rêve en ligne peut vous faire gagner un temps précieux. Vous avez compris que c’est un bon point de départ pour prendre soin de vous-même.

Avis

Donner la parole aux rêveurs…

 ...parmi les songes, quelques-uns ne peuvent-ils pas être les causes, et d'autres les signes, par exemple, de ce qui se passe dans le corps ? 

- Aristote

FAQ

Les réponses aux questions que vous vous posez tous


A quoi sert le rêve ?

 Le rêve est le gardien du sommeil 

- Dr Sigmund Freud

Le rêve a une fonction régulatrice et réparatrice. Il agit sur l'élaboration de la mémoire, la créativité, la gestion des émotions, la résolution des problèmes, et surtout il est une formidable machine à produire des solutions. En effet, pendant que le corps endormi se régénère, le cerveau fait du rangement, trie les informations subliminales collectées pendant la journée dans l'inconscient. Le cerveau livre son compte-rendu sous forme de songe. Le rêve est donc une espèce de photographie du psychisme, qui à la fois fait état d'une situation et montre des solutions. Un songe est un guide, il tend à corriger une manière de penser ou de se comporter, en vue de rétablir l'équilibre du sujet. Il fait le lien entre un état de santé, ses racines ou ses conséquences intimes, et ses répercussions dans la vie sociale. Le rêve est un ouvrier du bien-être, pourtant il est dénigré par la société et par le rêveur lui-même.

Pourquoi mon rêve est-il étrange ?

 Les symboles de nos rêves sont les messagers indispensables qui transmettent des informations de la partie instinctive à la partie rationnelle de l'esprit humain. 

- Dr Carl Gustav Jung

Lors du sommeil paradoxal, le sujet est coupé du monde extérieur. Les perceptions sont désactivées, le corps perd son tonus et l'activité cérébrale se fait plus intense (le nourrisson est plongé dans le sommeil paradoxal les trois-quarts de la journée). Le corps étant passif, le mental se met en off, et c'est la capacité d'abstraction qui prend le relais. L'esprit fournit ainsi son « rapport » sous forme de rêves qualifiés d'énigmatiques dans la mesure où il ne suivent pas la logique d'un raisonnement traditionnel. C'est pour cela qu'on pense à tord « c'est n'importe quoi ! ». La psychologie du rêve est analogue à celle du conte : il prend des chemins détournés pour raconter une histoire mettant en scène des personnages-types hautement symboliques – Carl.G.Jung les appelle les « archétypes » - une histoire vouée à une interprétation. Les éléments d'un rêve, qu'ils soient des objets ou des êtres, personnifient un désir, une pulsion, une intuition, une idée refoulée qui a besoin de se déguiser pour être acceptée par la conscience de son auteur, soit parce qu'il n'est pas prêt à l'assumer, soit parce qu'il n'arrive pas à mettre le doigt dessus avec ses schémas de pensée habituels.

Un rêve peut-il être prémonitoire ?

 ...les songes passent comme les esprits du passé, et parlent comme les sibylles de l'avenir... 

- Lord Byron

J'entends souvent « est-ce que tu crois aux rêves prémonitoires ? » Cette question n'a pas de sens. Un rêve est nécessairement prémonitoire puisque son rôle est de prévoir donc de pré-dire ce qui va nous arriver si on poursuit dans telle ou telle voie (Jung l'appelle la fonction d'anticipation du rêve). Ceci dit, pas de panique ! Hors de question de prendre le rêve au pied de la lettre ! Les personnes vus en rêve ne sont pas les originaux mais des symboles. Rêver de voir mourir un être cher par exemple n'annonce pas sa mort prochaine. Il y a de grandes chances pour que cette personne incarne dans le rêve une attitude que l'on doit modifier ou une phase qui prend fin... L'esprit effectue la nuit un travail de synthèse, de psychanalyse (« analyse de la psyché »), de bilan, il passe en revue les probabilités. C'est pourquoi, souvent, au réveil, on a la solution à un problème de la veille et qu'après une bonne nuit de sommeil, les choses semblent plus fluides, on prendra plus facilement une décision. Un rêve est en quelque sorte le produit d'un algorithme complexe, un algorithme à détecter des désirs et à produire des solutions. Libre à nous ensuite d'agir, de mettre en place une stratégie, de nous préparer à relever les défis qui se profilent.

L'onirologie : une pratique millénaire

 Les rêves sont une nécessité biologique et forment une fonction d'intégration et de récupération aussi importante que nos grandes fonctions physiologiques. 

- Pr Pierre Magnin

Tout le monde rêve, toutes les nuits. Pourtant vouloir interpréter son rêve passe pour de la superstition. La fonction physiologique du rêve était connue pendant des siècles avant un petit millénaire d'obscurantisme...

Dans l'Antiquité, médecine et rêve sont intrinsèquement liés. On sait que les rêves créent un pont entre le psychique et le somatique, qu'ils permettent de remonter à l'origine d'un trouble. A partir du Ve siècle avant notre ère, en Grèce, les malades sont accueillis dans des centres médicaux appelés « temples d'incubation », sortes de maisons de repos où la prise en charge commence par une thérapie par le rêve. Le plus connu est le temple d'Epidaure, dédié au dieu de la médecine Esculape (Asclépios en grec, Aesculapius en latin). Des couleuvres squattent le temple et circulent entre les dormeurs (l'espèce s'appelle d'ailleurs « couleuvre d'Esculape »)... Le corps médical emprunte depuis le XIXe siècle l'emblème d'Esculape: le bâton autour duquel s'enroule une couleuvre. Récupération assez cocasse dans la mesure où la médecine moderne méprise l'onirologie... Mais sans le serpent, le logo aurait, certes, moins de cachet.

L'empire romain développe cette pratique et des centaines de temples d'incubation sont construits. Ainsi pendant 1500 ans au moins, l'onirologie est un outil d'aide au diagnostique et au soin, et je suis sûre qu'un jour où l'autre, que ce soit dans 10 ans ou dans 100 ans, nous y reviendrons. Le serpent du logo patiente, il guette le moment opportun pour secouer le caducée (et donc le logo deviendra un serpent avec un hochet ?).

Les monothéismes du moyen-âge et leur politique d’éradication du paganisme doivent discréditer le rêve. Pour cela, ils font appel au diable : les rêves deviennent des productions diaboliques. Au XIIe siècle, l'Inquisition interdit l'onirologie au nom de la lutte contre la sorcellerie.

Il faut attendre 1899 et la publication de L'Interprétation des rêves du neurologue autrichien Sigmund Freud, pour qu'un retour au rêve soit amorcé. Le fondateur de la psychanalyse, en prouvant l'existence de l'inconscient, fait revenir le rêve dans la médecine. Freud introduit les notions de « contenu manifeste » pour désigner le récit du rêve, et de « contenu latent » pour désigner son message caché. Le psychiatre suisse Carl Gustav Jung va plus loin, en ajoutant la notion d'« 'inconscient collectif ». En effet, si le rêve naît dans l'inconscient du sujet - un coffre fort gardant la mémoire infantile et les désirs refoulés (Freud) - il fait appel à des codes, des « archétypes » (Jung) partagés par l'ensemble de l'humanité et que les générations se transmettent (de même qu'on hérite de gènes, on hérite de paramètres psychologiques).

En 1961, le neurologue français Michel Jouvet découvre le sommeil paradoxal, et ouvre la voie à une nouvelle étude scientifique du rêve. Depuis on sait que l'activité onirique ne se réduit pas à la phase du sommeil paradoxal. Les avancées technologiques donnent aujourd'hui à la science les moyens de prouver que le rêve est vital, et les études scientifiques récentes (2018) corroborent le bon sens des anciens : l'activité onirique consolide la mémoire, booste la créativité, optimise la recherche de solutions, favorise la « digestion » des événements et la régulation des émotions... En terme de connaissance du cerveau, la science n'en est qu'à ses débuts et les découvertes à venir promettent d'être passionnantes !

(Je ne tiens pas à faire un cours, d'autres l'ont déjà fait mieux que moi. La théorie est le domaine des spécialistes et des universitaires, moi je suis praticienne. Pour aller plus loin, vous pouvez vous intéresser à l’œuvre d'Hippocrate, d'Aristote, de Sigmund Freud, de Carl Gustav Jung et de Michel Jouvet. Les auteurs contemporains sont plus accessibles. Je me dois de rendre honneur aux trois livres dont la lecture m'a encouragée dans mon intuition et convaincue que j'avais quelque chose à apporter aux rêveurs :

Les Secrets de vos rêves, de Tobie Nathan (2016). L’ethnopsychiatre Tobie Nathan partage son expérience d'onirocrite au sein du journal Psychologies Magazine. Il recevait les rêves des lecteurs.

 [le rêve] s'impose à l'esprit comme une réponse à une question que l'on ignore. 

- Tobie Nathan

ABC de la symbolique dans les rêves, de Corinne Morel (2005). Une initiation au travail interprétatif avec un lexique des symboles oniriques non exhaustif.

 En fait, le sujet a souvent la solution à ses problèmes, connaît la réponse à ses questions, sait ce qu'il doit ou ce qu'il va faire. Mais ces connaissances sont enfouies dans les profondeurs de sa psyché, dans son inconscient. Le rêve, puisant justement dans l'inconscient, les rend accessibles, du moins après l'interprétation, c'est-à-dire une fois opéré le passage du contenu manifeste, le souvenir du rêve, au contenu latent, le message du rêve. 

- Corinne Morel

Sommeil et rêves, du Docteur Jean-Michel Crabbé (2003). En tant que médecin généraliste, Jean-Michel Crabbé a expérimenté à quel point le rêve peut servir le médecin.

 Un grand nombre de maladies sont psychogènes, déclenchées par des facteurs inconscients qui désorganisent les rythmes biologiques et les régulations centrales des grandes fonctions vitales. Ainsi l'analyse des rêves a une utilité diagnostique et thérapeutique, elle peut devenir une discipline à part entière et notre médecine moderne pourrait très bien être complétée par un traitement psychique des maladies basé sur l'étude des rêves. 

- Dr Jean-Michel Crabbé

Pourquoi se souvient-on de ses rêves ?

 Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à nous. 

- Albert Camus

La plupart du temps on ne s'en souvient pas, ce qui veut dire que le cerveau a bien fait son travail nocturne, que le message a été reçu et intégré. Lorsqu'on se souvient d'un rêve, c'est qu'on n'a pas réussi à le comprendre par soi-même. On doit alors chercher à le « décoder ». Or lorsqu'on est réveillé, que le corps est actif, notre état rationnel et pragmatique reprend les commandes, nous empêchant d’accéder au message crypté du rêve. Je suis là pour décrypter vos rêves, mon travail est semblable à celui du serrurier qui vous ouvre la porte quand vous ne réussissez pas à mettre la main sur vos clés.

Quels rêves sont importants ?

 Apprenons à rêver, mais gardons-nous de rendre publics nos rêves avant qu'ils n'aient été mis à l'épreuve par notre esprit bien éveillé. 

- Friedrich August Kekulé

Vous vous demanderez peut-être quels rêves méritent une attention accrue. Bien entendu, si certains sont fondamentaux (le plus connu étant le rêve de Kekulé qui trouva la formule cylindrique du benzène en rêvant à un serpent qui se mord la queue) d'autres sont plus accessoires. J'ai envie de dire : faites vous confiance. Un rêve important se sent, souvent il choque, il y a le désir de rester dans son monde quand le réveil sonne, puis une urgence à le raconter, et il revient à l'esprit plusieurs fois dans la journée, s'accompagnant de sentiments forts aussi bien négatifs (culpabilité, inquiétude, dégoût...) que positifs (curiosité, enthousiasme, illumination...).

A noter : certains médicaments (somnifères, anti-dépresseurs, anti-psychotiques, anxiolytiques...) et les drogues bloquent le sommeil paradoxal ainsi que les rêves.

Interpréter ses rêves pour ne plus perdre de temps

 Le rêve est la preuve qu'imaginer, rêver ce qui n'a pas été, est l'un des plus profonds besoins de l'homme. 

- Milan Kundera

Ignorer ses rêves revient à refuser un coup de main gratuit et bienvenu, à censurer son esprit. Un rêve a souvent un conseil empli de sagesse à nous apporter, qui peut nous faire gagner beaucoup de temps, voire quelques séances de psychanalyse... On peut ignorer un rêve, on finira de toute façon par réaliser ce qu'il souhaitait nous dire, par la force des choses, mais on aura perdu du temps, de l'énergie et on aura peut-être fait des erreurs qu'on aurait pu éviter. Interpréter ses rêves c'est commencer à se respecter, renouer avec son intuition, se lancer dans une activité nouvelle et passionnante, et découvrir qu'on porte, en soi, les solutions aux difficultés que l'on rencontre.

Cauchemars et rêves récurrents

 Il est bon de pourchasser des rêves mais mauvais, comme cela finit généralement par arriver, d'être pourchassé par eux. 

- Franz Kafka

Un cauchemar ou un rêve récurrent est un échec du psychisme à nous faire comprendre quelque chose. En effet, en nous envoyant des images choquantes il veut nous faire réagir, et il continuera d'insister tant qu'on ne l'écoutera pas, provoquant des réveils fréquents, un état d'irritabilité, des insomnies... Je suis là pour vous aider car il est fastidieux de s'auto-analyser tout en restant objectif. Comme pour toute pratique expérimentale, la subjectivité est source d'erreurs. Vous seriez tenté de vouloir lire le rêve à votre avantage, de retenir d'un symbole la signification qui vous arrange sans vous en rendre compte, de forcer la théorie, et vous passeriez à côté, renforçant le déni ou l'aveuglement. Un œil extérieur permet de mettre le doigt sur ce qui est devant soi et qu'on ne voit pas. Lorsque le message est reçu, la relation entre la conscience et l'inconscient est apaisée, le rêve cesse de revenir et le sommeil se rétablit.

On ne rêve pas pour rien !

 Un rêve est un souhait que votre cœur fait, quand vous dormez profondément. 

- Walt Disney

La première fois que quelqu'un me confie un rêve, il est toujours surpris par la pertinence de ce qu'il prenait pour un simple conte, bricolé par son cerveau en veille... La désorganisation apparente du songe disparaît lorsqu'on tient sa logique. Un rêve n'est jamais anodin, il est précis. Il est un cadeau visant à débloquer une situation que son auteur traverse. Ce qui m'interpelle, c'est bien cette surprise chez l'autre, ce scepticisme préalable. En effet, si on ne dort pas pour rien, on ne rêve pas pour rien. L'être vivant est une machine perfectionnée où rien n'est laissé au hasard. Rien, ni dans le corps, ni dans le cerveau n'est inutile. Aussi, je n'arrive pas à comprendre comment il peut être communément admis que les rêves ne servent à rien. Comment autant de gens – qui ne se sont jamais intéressé au sujet - peuvent sérieusement croire cela, alors qu'ils rêvent tous ? C'est comme dire que les ongles, les orteils, l'odorat ne servent à rien... Je n'arrive pas à comprendre comment on a pu en arriver là. Rien n'existe pour rien dans la nature. De même qu'il n'y a pas une seule espèce dans une forêt qui ne soit indispensable à sa survie, de même le rêve est nécessaire à l'équilibre de l'être, du vivant. Et j'espère que l'évolution de l'homo sapiens sapiens lui réservera de se reconnecter avec sa part magique, avant qu'il n'ait, par froid calcul, rasé la forêt...

Conseils pour se souvenir de ses rêves

- Gardez un carnet sur votre table de chevet ou à côté du grille-pain, afin de noter vos rêves au saut du lit ! Il faut écrire le plus honnêtement possible, sans chercher à reconstituer une trame, même si (et surtout si) le scénario a l'air totalement dénué de sens. Un rêve ressemble à une nouvelle fantastique qui se termine en queue de poisson, à un tableau surréaliste... L'absurde a sa place.

- Quelque chose qui marche très bien aussi, si on n'a pas le temps de le rédiger immédiatement, c'est de le raconter à son ami(e), ses enfants, parents, colocataires, collègues de travail... avant midi ! Raconter à voix haute permet de fixer le rêve (d'ailleurs c'est à ça que sert la machine à café au bureau, vous l'ignoriez ?). Si vous tardez trop il perd en précision et c'est comme si vous soumettiez à l'interprète un texte à trous...

Apprenez vos théories aussi bien que vous le pouvez, puis mettez-les de côté quand vous entrez en contact avec le vivant miracle de l'âme humaine.

- Carl Gustav Jung

Qui suis-je ?


Léa Le Gall

Mon cursus avant de devenir analyste :

On me demande souvent ce qui m’a amenée à faire de l’interprétation des rêves mon activité professionnelle. En effet, si ça semble peu commun, c’est parce que ça l’est.

J’ai toujours eu une activité onirique intense et enfant j’enquêtais déjà pour comprendre.

Après mon bac littéraire, j’ai continué à m’intéresser autant à la littérature qu’à l’art, à l’histoire et à la philosophie… Je n’avais pas envie de choisir entre ces matières qui me passionnaient toutes. J’ai étudié les lettres modernes à l’université d’Aix-Marseille et je suis devenue professeur de Lettres et d’Histoire-Géographie. Mais au cours de mes études, j’avais fini par réaliser que toutes ces « sciences humaines » entre lesquelles mon cœur balançaient, se rejoignaient en une seule : la psychologie.

Je me suis donc formée à la psychologie en parallèle. J’ai étudié le jeu des symboles et des significations, le fonctionnement du cerveau et du psychisme, l'histoire de la psychopathologie et de l’essor de la psychologie moderne (psychanalyse - freudienne puis rapidement psychologie analytique - jungienne).

J’ai découvert les livres de Carl Gustav Jung qui furent pour moi une véritable révélation, notamment grâce à son approche de l’interprétation des rêves, absolument centrale dans sa pratique, et il m’a semblé évident de me spécialiser en psychologie analytique, ce que j’ai fait auprès de l’École de Psychologie Clinique d’Aix-en-Provence.

Quelques mots sur moi :

Le rêve est un domaine passionnant, où se croisent les sciences, les arts, les émotions, les images et les mots. J’aime lire, apprendre, comprendre, expérimenter, vibrer.

Aussi, le travail sur le rêve me comble. J’adorais enseigner en lycée, car j’adore les jeunes, mais la psychologie me nourrit quand même plus intellectuellement car je n’ai plus à me contenter du « cadre » d’une discipline donnée, et l’onirologie permet des analyses de texte autrement plus poussées ;)