Rêves Prémonitoires : Mythe ou Réalité ?

Parmi tous les types de rêves, les rêves prémonitoires sont ceux qui intriguent le plus. Est-ce qu’on doit y croire ou pas ?

On a tous assisté au moins une fois à une conversation tournant autour de cette question. Alors les rêves prémonitoires, mythe ou réalité ? Je vais donc vous donner mon opinion, issue de mon expérience, et vous raconter des rêves prémonitoires amusant et mignons que j’ai eu moi-même. Mais d’abord je vais vous raconter des rêves que mes clients m’ont confiés.

rêves prémonitoires

Pourquoi certains disent qu’ils ne croient pas aux rêves prémonitoires ?

A notre époque, l’existence des rêves prémonitoires fait débat. Ce qui n’était pas le cas pendant de nombreux siècles. Pourquoi ?

L’absence de preuve scientifique

Les rêves prémonitoires font partie des phénomènes inexplicables. On tombe dans le champ de la métaphysique, c’est à dire de tous ces phénomènes qui n’ont pas (encore) trouvé d’explication scientifique. Les rêves prémonitoires nous emmènent donc « au delà » de la physique. Au delà de ce qui est prévisible, explicable, rassurant.

Qu’on remette en question des choses impossibles à prouver scientifiquement est sain, nous avons la chance d’avoir reçu l’héritage des philosophes des Lumières. Mais ne pas pouvoir prouver un phénomène scientifiquement ne signifie pas que ce phénomène n’existe pas. Par exemple : on ne peut pas expliquer scientifiquement les phénomènes tels que les synchronicités, la télépathie, la médiumnité, les expériences de mort imminente… Pourtant même les médecins peuvent témoigner du phénomène de l’expérience de mort imminente. Ce qu’on ne peut pas (encore) prouver scientifiquement et reproduire expérimentalement reste dans le champ de la croyance : j’y crois, ou j’y crois pas. Alors, quelles sont les raisons qui poussent certains à ne pas croire aux rêves prémonitoires ?

Parce qu’ils n’ont pas vécu eux-mêmes de rêves prémonitoires

On peut réfléchir au fait de croire en quelque chose ou de ne pas y croire seulement dans la mesure où on n’en n’a pas fait l’expérience. Dès lors qu’on a soi-même fait l’expérience d’un phénomène, les objections quant à son existence disparaissent. On peut continuer à être sceptique quant à l’explication de ce phénomène, ce qui est sain quand il n’a pas d’explications. Car l’erreur lorsqu’on vit un truc un peu « paranormal » serait de lui chercher une explication à tous prix et donc de perdre de vue la réalité pour tomber dans des théories dangereuses et sectaires…

Ainsi, il est tout à fait normal que quelqu’un qui n’a pas jamais eu de rêves prémonitoires ne croit pas en leur existence : il ne peut pas en témoigner, et la science non plus. Lorsqu’on n’a pas soi même fait l’expérience de quelque chose, on peut accepter que cette chose existe si elle est prouvé scientifiquement. Par exemple, je n’ai pas moi-même la preuve que la terre est ronde, je ne suis pas allée assez loin en avion pour en faire l’expérience, mais je sais que c’est vrai car la science l’a démontré. Je n’ai jamais eu d’expérience de mort imminente, et les scientifiques n’arrivent pas à se mettre d’accord sur ce sujet, alors je ne sais pas, j’ai ma propre croyance.

Or, la science n’est à ce jour pas en mesure de comprendre le phénomène des rêves prémonitoires. Ainsi c’est tout à fait normal que certains doutent de leur existence. Le doute est important, l’habitude du doute est une preuve de discernement, et le droit à douter c’est le droit à changer d’avis un jour, ce qui est une très grande preuve d’intelligence et d’ouverture.

Parce que l’idée d’accéder à un futur potentiel fait peur

En revanche, là où il y a un hic, c’est quand quelqu’un qui n’a jamais eu de rêves prémonitoires défend bec et ongles le fait qu’ils n’existent pas. Pourquoi fait-il ça ? Parce que le phénomène des rêves prémonitoires touche à une corde sensible. Admettre que les rêves prémonitoires soient possibles, revient à admettre que le futur peut être accessible à la conscience.

Le futur est ce qu’on ne connaît pas. La relation au futur est ambivalente : ça fait peur – le futur est source d’anxiété – et ça attire – on cherche tous à contrôler notre présent pour contrôler notre futur.

Les rêves prémonitoires nous disent : non vous ne pouvez pas tout contrôler. Et oui, certaines choses adviennent sur lesquelles vous n’avez pas le contrôle. Donc la fameuse corde sensible que ça touche, c’est la question du libre arbitre : dans quelle mesure suis-je libre de mes choix, de mes pensées, de mes actions ? Nous voyons que les rêves prémonitoires touchent là à un sujet qui nous occupe tous, et sur lequel les philosophes, les théologiens, mais aussi les sociologues, les psychologues, et les biologistes se prennent beaucoup la tête : la question de la liberté.

Parce que ça questionne la nature du “temps” et notre relation à lui

Voir le futur… Et si finalement c’était le futur qui influençait le présent ? Personnellement c’est le genre de sujet qui m’enthousiasme beaucoup. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. On peut avoir un rapport angoissé au temps, et ce pour des tas de raisons. Ca peut être passager ou chronique, plus où moins envahissant, lié à une situation actuelle anxiogène ou le signe d’une insécurité intérieure qui dure depuis de nombreuses années.

La question du temps touche à la question de la vieillesse. Encore un sujet très très délicat, surtout dans notre société où le temps est devenue une denrée à économiser, et dont le bon usage est censé s’observer sur le corps : la chirurgie esthétique aide à contrôler ce futur, le vieillisement.

Les rêves prémonitoires semblent nous dire : et si vous voyez les choses différemment ? Si vous arrêtiez de penser que vous être seul maître en votre royaume et que vous pouvez contrôler tout ce qui vous arrive ? Et ce contrôle du temps, n’est-il pas finalement le symptôme d’un problème de société, d’une dénégation collective d’un autre phénomène corrélé à la question du temps : celui de la mort ?

rêves prémonitoires

Plusieurs types de rêves prémonitoires

Comme pour tous les types de rêves, en réalité il n’y a pas qu’un type de rêves prémonitoires, ils peuvent prendre plusieurs formes, avec des degrés divers. Je vais donc vous raconter des rêves prémonitoires qui m’ont été confiés pour vous donner un aperçu des aspects possibles de ce phénomène :

Le rêve strictement prémonitoire :

Parfois on peut avoir un rêve strictement prémonitoire, c’est à dire, comme un flash, une vision exacte de ce qui va se passer. C’est assez rare mais en voici deux exemples :

Le rêve de Mélodie : j’ai vu notre futur chien

Mélodie rêve qu’elle voit une voiture blanche qui s’arrête devant elle. Un grand chien noir en sort. Au moment du rêve, sa famille avait décidé de prendre un chien et avait rendez-vous quelques jours plus tard à la SPA pour adopter un chien. Elle raconte à son mari qu’elle a vu le chien qu’ils auront en rêve : un grand chien noir, qui viendra à eux. Pour elle, le message du rêve est : c’est le chien qui nous choisira, c’est lui qui viendra à nous. Quelques jours plus tard, les voilà qui vont donc à la SPA. Avant d’entrer, une voiture blanche s’arrête devant eux. Un chien noir en sort et leur fait la fête. Son propriétaire était venu l’abandonner à la SPA, ils sont repartis avec.

Rêve de Sylvie : j’ai rêvé d’un appartement 20 ans avant d’y habiter

Parmi les rêves prémonitoires que j’aime bien, celui-ci. Sylvie rêve d’un appartement, très distinctement, presque trop distinctement pour un rêve. Or à son réveil elle en est sûre : cet appartement ne ressemble à aucun de ceux qu’elle a pu connaître, elle n’y est jamais allé. Sylvie a lu les livres de Carl Gustav Jung, elle connaît la psychologie analytique elle sait l’importance des rêves et elle tient un carnet de rêves depuis toujours. Voilà le rêve noté, on verra plus tard. Or, une vingtaine d’années plus tard justement, Sylvie visite un nouvel appartement et le reconnaît immédiatement : elle y est déjà venu, il y a longtemps, en rêve.

Le rêve prémonitoire mais symbolique :

Mais les rêves strictement prémonitoires sont très rares. Plus fréquemment on aura des rêves symboliques mais porteurs d’un message prémonitoire. Autrement dit on ne va pas voir une scène du futur, de manière réaliste et identique au moment quelle annonce, mais des rêves oniriques, autrement dit à décrypter, dont le message est annonceur de quelque chose qui vient. Ce sont des rêves quasiment impossibles à reconnaître sans expérience. En effet, tant que l’événement annoncé n’est pas arrivé, on n’en sait rien.

Rêve de Josée : l’arrière-grand-mère qui vient chercher sa mère

C’est un rêve qui a marqué la rêveuse. Il était impossible alors de savoir que ce rêve serait prémonitoire. La rêveuse voit en rêve son arrière-grand-mère qu’elle n’a pas connu prendre la main de sa mère et l’emmener avec elle. Un rêve doux, sans émotion particulière, étrange. La rêveuse n’a jamais connu son arrière-grand-mère alors elle va chercher des photos pour vérifier que c’était bien elle, ce que confirment les photos. Le temps passe. Un an plus tard sa mère décède brutalement dans un accident. La rêveuse a alors repensé à son rêve et compris qu’il rêve était un rêve prémonitoire.

Rêve de Sophie : le toit me tombe sur la tête

Sophie rêve que le toit de sa maison s’écroule. Elle se réveille totalement paniquée et l’émotion la suit pendant plusieurs jours. Un mois plus tard, elle a des ennuis familiaux. Elle comprend alors que son rêve l’avait préparé à ça.

A quoi servent ces rêves prémonitoires, s’ils nous montrent un futur qu’on ne peut pas changer ?

Honnêtement, la réponse à cette question n’existe pas. On ne sait pas pourquoi on reçoit un rêve prémonitoire. Dans ce cas des rêves de Mélodie et de Sylvie, ce sont de jolies histoires. A quoi cela sert-il de voir en rêve son futur chien, son futur appartement ? Mon hypothèse est que ça pourrait aider l’individu à sentir qu’il est sur son chemin, à sentir que de belles aventures l’attendent. Dans le cas des rêves de Josée et de Sophie, elles ont reçu toutes deux des rêves qui leur annonçait qu’un évènement triste se profilait, auquel elles ne pouvaient rien changer. Alors peut-être que dans ce cas le rêve vient pour préparer la personne, sur le plan psychique, à un événement qui va l’impacter. Peut-être est-ce là une des fonctions du rêve prémonitoire : nous préparer. L’une des fonctions du rêve serait dans ce cas de préserver l’équilibre du sujet, en le mettant dans une disposition particulièrement grâce à laquelle il affrontera mieux la suite des événements.

rêves prémonitoires

Différence entre les rêves prémonitoires et les rêves d’alertes : 

La différence entre un rêve prémonitoire et un rêve d’alerte est importante. Les rêves prémonitoires prédisent, c’est à dire disent par avance. Les rêves d’alertes préviennent : ce sont comme des panneaux de signalisation.

Le rêve d’alerte :

Un rêve d’alerte prévient de quelque chose qui peut être éviter. Le récit du rêve correctement interprété et l’émotion au réveil indiquent qui faut faire preuve de vigilance dans une situation donnée, ou bien qu’il y a un truc à changer. Un rêve d’alerte peut mettre en garde vis à vis des intentions d’autrui, ou quant à la tournure que prend un projet, et donc ce sera l’intuition qui nous délivrera des informations non conscientes. Le rêve est un bon moyen de se relier à son intuition.

Un rêve d’alerte peut aussi et surtout concerner notre propre comportement : attention, si tu continues à penser, à agir de cette manière, tu te diriges dans un mur, avec telles conséquences. Le but du rêve ici est de nous aider à nous remettre dans notre droit chemin, de nous re-aligner, de nous permettre de corriger notre attitude et nos pensées.

Un rêve d’alerte est plus facile à reconnaître. Il est porteur d’un conseil empli de bon sens à suivre pour aller dans la bonne direction. Quand on l’interprète, on reconnaît en Soi, enfouie, cette intuition des choses auquel le rêve cherche à nous relier et on a de plus en plus envie d’accueillir notre intuition.

Le rêve prémonitoire :

Le rêve prémonitoire est difficile à reconnaître lorsqu’on n’est pas habitué à travailler sur ses rêves. En général il sera accompagné d’une sensation particulière, qui lui est propre et qu’avec l’habitude, on reconnait. Il est souvent assez court. Les images sont plus nettes, plus réalistes. L’émotion est un critère également qui peut nous aider à faire la part des choses : en cas de prémonition, il y a une acceptation de ce qui est, que ce soit positif ou négatif : c’est ainsi. En cas de mise en garde, il y a une agitation, une intranquillité. Ainsi, la frontière est mince. Le rêve de Sophie, selon comment on le voit, comporte à la fois une dimension prémonitoire, et c’est aussi un rêve d’alerte.

Gardez à l’esprit que la frontière entre les différents types de rêves est poreuse. Bien souvent on peut ranger un rêve dans plusieurs catégories. Comme pour un texte de littérature, la stylistique du rêve n’est jamais fermée. Pour illustrer cela et terminer cet article, je vous confie quelques uns de mes rêves.

Quatre petits exemples tirés de mon carnet de rêves :

La nuit où j’ai vu mes enfants 

Lorsque j’étais enceinte de mon fils aîné, j’ai eu un rêve. Je voyais d’abord un bébé nouveau né très costaud, tout rouge, tout rond. Je voyais son regard fâché, la forme de son visage, son expression. Une femme le soulevait, nu au dessus de moi, comme un gros paquet. Ensuite je regardais le visage d’un bébé un peu plus âgé, entre deux et quatre mois. La peau très blanche, le visage très rond, tout blond, les yeux bleus en amande. En me réveillant j’ai su que ce n’étaient pas des rêves oniriques, c’est à dire symboliques. C’était des flashs, des visions. J’aurais pu les dessiner si j’avais été une bonne dessinatrice. J’ai vécu ces scènes à la naissance de mes deux fils. La première scène correspondait à l’accouchement du premier, et j’ai rencontré le bébé aux yeux bleus 6 ans plus tard.

Le jour où j’ai voulu un piercing au nez

C’était l’an dernier, je voulais un piercing au nez. Une succession de petits détails m’ont convaincue d’attendre : la tatoueuse qui oublie le rdv, une autre qui oublie de noter qu’elle est absente sur sa fiche google et j’arrive : le salon est fermé… Et surtout un rêve qui m’a conseillé de ne pas insister : je me voyais tomber dans les pommes dans le salon de piercing, mon fils avec moi. Quelques jours plus tard Arthur demande s’il peut m’accompagner me faire « un trou dans le nez ». Tiens, tiens… Donc je renonce au projet, on verra plus tard. 6 mois plus tard je retente l’expérience : j’ai un rdv rapidement, dans le salon le plus « safe » de Marseille. Je demande à mon ex de m’accompagner car il est possible que je tourne de l’oeil. Ca loupe pas : chute de tension, malaise vagal… Bref je ne suis pas tombée dans les pommes mais on a bien rigolé !

La souris et la limace

J’étais très fatiguée et j’avais un emploi du temps hyper chargé pendant plusieurs jours. Mais déjà j’avais accumulé de la fatigue. Avant de me lever je prends le temps de fixer le dernier rêve : une souris et une limace en train de se battre. La limace avait plein d’yeux. J’ai senti que mon esprit soutenait la souris pour qu’elle gagne, elle a gagné, je me suis réveillée. J’ai tout de suite compris que j’étais au bord du burn-out et qu’il allait falloir que je lève le pied rapidement.

Fais demi-tour

J’ai eu aussi un rêve qui m’a dit de faire demi-tour. En l’interprétant (car c’était un rêve long) j’étais bien obligée d’entendre ce que le rêve disait : fais demi-tour, et il me montrait les conséquences si je ne le faisais pas. Oui mais comment ? Et en même temps le rêve disait : ne retourne pas dans le passé. C’était subtil. En fait j’étais en train d’essayer de recommencer une histoire, ce qui d’après le rêve était une mauvaise idée et il fallait donc faire demi-tour, non pas en faisant marche arrière, mais pour revenir dans la bonne posture : aller de l’avant.

Conclusion à propos des rêves prémonitoires

Vous avez donc maintenant compris la différence entre ces deux types de rêves : les rêves prémonitoire et les rêves d’alerte. Les premiers annoncent quelque chose qui arrive et sur lequel on n’a pas le contrôle, qui n’est pas de notre ressort. Les seconds mettent en garde le rêveur qui peut agir afin d’éviter un problème possible.

Mais en réalité, la majorité des rêves donnent des informations sur l’avenir proche. C’est ce qu’on appelle la fonction d’anticipation du rêve. En effet, l’inconscient en sait plus long que nous sur beaucoup de choses, et en rêve l’intuition va nous livrer des informations auxquelles on ne pensait pas avoir accès. Cette fonction d’anticipation du rêve était bien connue des anciens, et les vieilles clés des songes de l’antiquité parlent beaucoup de ça. 

N’hésitez pas à raconter un rêve prémonitoire que vous avez eu ou qu’on vous a raconté en commentaire !

Faites de beaux rêves et notez les !


Si cet article vous a plu, je vous invite à regarder mes vidéos sur Youtube à propos du rêve et de la psychologie analytique de Carl Gustav Jung

Voir la chaîne YT de Léa Le Gall


Publié le

Catégorie(s) : Interprétation des rêves


Laisser un commentaire :

Vous aimerez aussi :


inconscient collectif carl gustav jung

L’inconscient collectif – Carl Gustav Jung : un concept fondamental

L’inconscient collectif est le socle psychologique de l’humanité, de sa conscience et de ses constructions. Explications et exemples.

idées reçues sur le rêve fausses croyances

10 idées reçues sur le rêve : vous les avez forcément déjà entendues (et elles sont fausses)

Méfiez vous des idées reçues sur le rêve. Beaucoup ont l’air rationnel mais elles ne le sont pas du tout, au contraire ! Explications.