Est-ce que tous les rêves ont une signification ?

Est-ce que tous les rêves ont une signification ?

C’est une question qui revient souvent. Une question tout à fait légitime et à laquelle les interprètes ont proposé des réponses depuis l’antiquité. Tous les ouvrages d’oniriologie, même les plus anciens tentent de répondre à cette question qui nous taraude, et se demandent, en s’appuyant sur leur expérience, si tous les rêves ont une signification, au sens où leur culture l’entend. Car en effet, selon la place qu’on accorde au rêve dans la société, dans notre vie, dans nos croyances, la question de la signification du rêve s’en trouvera modifiée. Si on attend du rêve qu’il nous parle de l’avenir, voilà qui rétrécit le champ des rêves digne de notre intérêt. Si on attend du rêve qu’il nous parle du passé, le pourcentage de rêves signifiants se rétrécit encore plus… Mais venons en au vif du sujet !

Si vous vous posez cette question c’est probablement que vous avez la sensation que certains de vos rêves mériteraient plus une interprétation que d’autres. Vous vous demandez : comment savoir si mon rêve est intéressant à interpréter ?

Dans cet article on va voir que oui, tous les rêves ont ne signification, et que la persistance de cette question a elle aussi une explication. Car le rêve est polymorphe, apparaissant parfois de manière très symbolique et d’autres plus réaliste. On verra ensuite comment savoir si son rêve est intéressant à interpréter, et quels sont les signes qui ne trompent pas.

est-ce que tous les rêves ont une signification

Est-ce que tous les rêves ont une signification ? Une question qui a toujours préoccupé les interprètes.

Une question à la base des efforts de classification

Chaque interprète des rêves, chaque personne qui écrit un ouvrage d’onirologie ou enseigne l’interprétation des rêves va chercher à différencier les différents types de rêves. Car il y a énormément de formes de rêves, et l’expérience le confirme. A l’origine de ce besoin de classification pour différencier un rêve intéressant d’un rêve qui l’est moins, on trouve donc cette question : est-ce que tous les rêves ont une signification ?

Car on voit à la lecture des plus vieux ouvrages que c’est pour tenter de répondre à cette question que les auteurs ont élaborés des catégories de rêves, des critères permettant de distinguer les rêves compréhensibles seulement par le biais de l’interprétation – les rêves symboliques – de ceux qui sont plus faciles d’accès et moins intéressants.

Distinction en Rêve et Songe à la fin de l’antiquité grecque

Ainsi Artémidore de Daldis au IIème siècle dans « La clé des songes » distingue deux grandes catégories de rêves. Le rêve « enupnion » et le songe « oneiros » d’où viennent les mots « onirique », « onirologie » et « onirologue ». L’onirologue est celui qui étudie les songes.

  • Le rêve « enupnion » parle de préoccupations de la vie courante, donc d’après Artémidore, ne sont pas très intéressants à interpréter.
  • Le songe « oneiros » est le rêve symbolique, correspondant d’après la description qu’il en fait au rêve symbolique du sommeil paradoxal. Et c’est à ce type de rêves là qu’Artémidore va consacrer son travail. Pour lui le rêve énonce, dit ce qui est. Il est donc porteur d’un message et en même temps propice à mettre l’individu en mouvement.

Distinction entre Rêve symbolique / rêve de la vie quotidienne / et rêve infernal dans les premiers temps de l’Islam

Ibn Sirine quant à lui dans « L’interprétation des rêves » au VIIème siècle distingue trois grandes catégories de rêves :

  • Le rêve symbolique : l’équivalent du rêve du sommeil paradoxal, qui a selon lui une dimension prophétique.
  • Le rêve de la vie quotidienne, et comme Artémidore l’interprétation ici n’a pas grand intérêt selon lui.
  • Et il ajoute une catégorie : le rêve infernal, rêve envoyé par le diable, et qu’il s’agit de mettre de côté. Cette catégorie de rêves et l’apparition du diable parmi les semeurs de rêves est propre semble-t-il aux religions monothéistes récentes : le christianisme et l’Islam.

Rêves karmiques et rêves de clarté pour le Dzongchen tibétain

Namkhai Norbu, spécialiste du yoga du rêve au XXème siècle, évoque dans son livre « Le yoga du rêve » deux grands types de rêves:

  • Les rêves karmiques : c’est à dire des rêves en lien avec les préoccupations de la vie quotidienne qui surviennent en réaction à un événement, plus ou moins ancien, voire à une vie antérieure.
  • Le rêves de clarté : des rêves tendus vers le futur, où, de manière symbolique s’exprime une prescience, une clairvoyance de la situation et de la direction empruntée. Ces derniers étant selon lui plus fréquents chez les personnes faisant montre d’une ouverture spirituelle.

Alors est-ce que tous les rêves ont une signification ? Oui, le rêve est le témoin de l’activité de la pensée pendant la nuit. Est-ce que tous sont intéressants à interpréter ? Lisez la suite 😉

Deux grands types de rêves ressortent

Quand on s’intéresse donc au travail de nos ancêtres, paganistes et monothéistes de notre coin du monde. Et quand on va jeter un œil en Asie, on voit bien que deux types de rêves ressortent à tous les coups:

  • Les rêves symboliques qui ne peuvent pas être compris sans l’intermédiaire de l’interprète et qui ouvrent de nouvelles perspectives de compréhension de notre vie.

  • Et les rêves de la vie courante qui n’apportent rien de particulier et sont des manières de se préparer à une tâche pendant le sommeil.

(Ensuite chaque interprète fait des sous catégories qui ne nous intéressent pas ici)

A quoi ça correspond en termes de connaissances actuelles sur le rêve ?

  • Les neurosciences ont démontré qu’on rêve à tous les stades du sommeil et que les rêves sont plus symboliques pendant le sommeil paradoxal, ce sont les fameux rêves oniriques, et plus réalistes et faciles à comprendre pendant le sommeil profond.

  • Cette distinction entre rêves symboliques et rêves de la vie courante est donc une observation des interprètes qui est aujourd’hui corroborée par l’étude scientifique du rêve, notamment par le neurobiologiste français Michel Jouvet et ses successeurs.

  • Les rêves des stades de sommeil lent sont plus réalistes, le rêveur a plus de facilité à faire le lien avec ce dont ça parle.

  • Les rêves du sommeil paradoxal sont plus symboliques : il est quasiment impossible à un rêveur non formé à l’interprétation des rêves de décrypter le message du rêve. Ils sont aussi empreints d’une dynamique prospective, de cette fonction d’anticipation ainsi nommée par Carl Gustav Jung. Et aussi à cette clairvoyance qui fascine les tibétains du Dzogchen.

  • On peut donc supposer que les rêves survenant pendant les phases de sommeil paradoxal nous apportent de nouvelles informations venues de l’inconscient et de l’intuition, et que les rêves des autres stades du sommeil nous aident à nous entraîner pour la suite des événements, et à digérer nos blessures et nos mémoires du passé.
est-ce que tous les rêves ont une signification

Comment ça explique la méfiance des gens envers les rêves ?

Les rêves symboliques sont ceux dont on se souvient le plus ! Ils sont comme des films de science fiction, la logique n’est pas évidente, on ne voit pas en quoi ça pourrait parler de ce que l’on vit. Parce qu’ils nécessitent pour cela d’être interpréter. Les rêves oniriques sont symboliques, ils s’expriment dans le langage du symbole, qui n’est pas celui du mental. Qui plus est on se souvient en priorité des rêves perturbants, car leur charge émotionnelle est riche d’informations à conscientiser. Or le Moi se braque, et la société occidentale actuelle, peu tournée vers le rêve nous donne des arguments faussement rationnels pour lui donner raison.

A ce sujet, vous pouvez lire l’article suivant : Interpréter ses rêves : pour quoi faire ?

Alors si tous les rêves ont une signification, lesquels faire interpréter ?

Spontanément, les gens ont tendance à accorder plus d’importance aux rêves réalistes du sommeil lent. C’est à dire lorsqu’ils font facilement le lien entre le rêve et leur vie et qu’ils peuvent se dire : ok, j’ai rêvé de ça, parce que j’ai vécu ça, c’est normal…

Les interprètes de l’antiquité, du tibet et des quatre coins du monde conseilleraient plutôt d’interpréter en priorité les rêves symboliques (du sommeil paradoxal donc), vous savez ces rêves dont on se dit en occident « c’est absurde! Mon cerveau délire! »

Pourquoi contre toute attente (enfin non plutôt, contre lees vieux préjugés occidentaux tenaces quoi qu’infondées) ce sont les rêves symboliques qui parmi tous les rêves ont une signification plus intéressante ? Parce qu’il comportent une dimension est existentielle ! D’ailleurs en tant qu’interprète, je remarque que tous les rêves qui poussent mes clients à faire appel à moi sont des rêves symboliques, dont la charge émotionnelle est forte. Ils sentent qu’il y a là un message mais ils ignorent lequel.

Mon avis : 

Est ce que tous les rêves ont une signification ? Oui, tous les rêves ont une signification. Je ne discrimine aucun rêve, tous m’intéressent. Ceux qui parlent plus du passé, ceux qui parlent plus du futur… Dans tous les cas, s’ils surviennent en ce moment, c’est avant tout parce que tous parlent du présent, et qu’ils peuvent vous éclairer sur ce que vous vivez. Sinon, il n’y aurait pas de souvenir de rêve à ce moment là, et vous ne seriez pas en train de lire cet article 😉

Tous les rêves ont une signification, trouvez la !

Ce qui doit vous guider pour répondre à la question : est-ce que mon rêve mérite d’être interprété ? C’est l’émotion ressentie en rêve et la sensation au réveil. Suivez votre intuition !

Une émotion forte ou surprenante, en décalage, est le signe d’un message à recevoir, d’un truc dont il faut prendre conscience.

Si le rêve vous intrigue beaucoup et si vous y réfléchissez pendant la journée voire parfois encore plusieurs jours après : faites le interpréter. Si vous ressentez de l’inquiétude, de l’intranquillité… Faites le interpréter.

Pour prendre rendez-vous, c’est ici.

Merci de m’avoir lue.

Faites de beaux rêves et notez les !

Léa Le Gall


Si cet article vous a plu, je vous invite à regarder mes vidéos sur Youtube à propos du rêve et de la psychologie analytique de Carl Gustav Jung

Voir la chaîne YT de Léa Le Gall


Publié le

Catégorie(s) : Interprétation des rêves


Laisser un commentaire :

Vous aimerez aussi :


les archétypes carl gustav jung

Les Archétypes selon Carl Gustav Jung

Les archétypes selon Carl Gustav Jung structurent notre psyché et créent les symboles de nos civilisations. Explication simples et exemples.

demander un rêve incubation onirique

Demander un Rêve : l’incubation onirique

On peut poser une question au rêve pour recevoir sa guidance. Une réalité connue depuis toujours dans la pratique de l’incubation onirique.