L’onirologie : l’art d’interpréter les rêves

Quand je dis que je suis onirologue, les gens ne voient pas ce que c’est. J’explique :  » Eh bien, je m’y connais en onirologie. » Là ils me lancent le regard qui tue du genre : ça l’amuse de voir que je comprends rien à ce qu’elle raconte ? Haha, non ça ne m’amuse pas mais faut appeler un chat un chat. Alors pour faite simple j’interprète les rêves. Mais le vrai mot c’est onirologue = celui qui interprète les rêves. Et la discipline s’appelle l’onirologie. Un joli mot à redécouvrir !

Donc quand enfin l’interlocuteur réalise que mon métier consiste à interpréter les rêves – et que ce n’est pas une blague – il y a rarement aucune réaction. Soit l’interlocuteur trouve ça étonnant, il me raconte des rêves qui l’ont marqué, ses anecdotes oniriques personnelles et me pose plein de questions. Soit il me regarde en biais en mode : qu’est-ce que c’est que cette histoire ?

Pourtant, l’onirologie, l’art d’interpréter les rêves est un art vieux comme le monde. Le métier d’onirologue est un métier très ancien.

Dans cet article nous verrons que l’onirologie existe dans toutes les cultures, et que c’est une branche de la psychologie qui est en voie de redécouverte.

onirologie onirologue

Onirologie : un mot d’origine grecque

Etymologie du mot « onirologie »

Le mot « onirologie » a une racine grecque. Dans onirologie il y a « oneiros » : le songe et « logos » : le discours. L’onirologie est donc l’étude des rêves. Au sens littéral on va étudier le rêve comme un discours.

Le discours du rêve

Ainsi la formation du mot est conforme avec ce qu’on sait aujourd’hui du rêve :

  • Le rêve est bien une forme de discours que revêt la pensée dans un contexte particulier : l’état de sommeil associé à une activité cérébrale différente.

  • Le rêve est un discours à plusieurs voix, où on a l’occasion d’entendre le point de vue de l’inconscient. Ce qui est intéressant car dans la journée c’est très compliqué de se mettre à l’écoute de son inconscient. La nuit, l’inconscient est libre de s’exprimer dans le rêve puisque la capacité de réflexion est désactivée. Donc le Moi est en quelque sorte neutralisé.

  • L’état de sommeil empêche la pensée d’être formulée de la même manière que lorsqu’on est éveillé, et permet à un autre type de conscience de s’exprimer, engageant l’inconscient et l’intuition aussi.

  • Le rêve révèle le caractère inconscient de la problématique du rêveur. C’est ce qui explique également l’originalité du rêve : on est sur une pensée à son stade primordial, qui n’a pas encore été filtrée par le mental, la réflexion, qui n’a pas encore été assimilée, verbalisée.

L’onirologie : l’écoute du discours intérieur

L’onirologue est celui qui se met à l’écoute de ce genre particulier de discours qu’est le rêve, une pensée produite pendant le sommeil. Il est habitué au langage symbolique de l’inconscient. Le métier de l’onirologue va être de décoder cette pensée reçue à l’état brut, et donc de guider le sujet dans l’assimilation de ce que l’inconscient en lui cherche à exprimer.

Dans cette perspective, la psychologie a tout intérêt à s’intéresser de près à l’onirologie. Que se soit dans l’intérêt du thérapeute comme dans celui du patient/client.

Ce que l’onirologie apporte à tout thérapeute :

Pour le thérapeute, l’onirologie va lui donner un outil thérapeutique puissant. Le rêve est le meilleur endroit où observer ce qu’il se passe dans le psychisme de quelqu’un. Etre en mesure de se mettre à l’écoute des rêves permet au thérapeute de mieux cerner ce qui se joue dans l’inconscient de quelqu’un, et donc ce qu’exprime son âme. L’onirologie est idéale pour observer avec plus de plus près les résistances, la sensibilité, les traumas… et de comprendre les enjeux intimes d’une situation.

De plus, intégrer l’analyse des rêves à son accompagnement aidera son client/patient à se détacher naturellement de ce que son seul Moi conscientise. Je m’explique :

Ce que l’onirologie apporte au client / patient :

Pour comprendre ce que l’onirologie va apporter aux personnes que vous accompagnez, on va repartir de l’inconscient.

L’inconscient transparait dans la vie de veille à notre insu : dans des lapsus, des actes manquées, des mots « clés » employés, des schémas qui se répètent, des situations qu’on provoque, dans la surinterprétation, l’impulsivité, les « bourdes », les symptômes…etc. Le psychisme englobe aussi l’inconscient, c’est à dire les tensions, les blocages, les envies, les possibilités en nous auxquelles nous n’avons pas accès. Oui mais, si l’inconscient est inconscient, c’est bien parce qu’il est difficile pour le Moi d’admettre certaines choses. C’est ce qui arrive en analyse : l’analysé veut progresser, mais régulièrement des résistances apparaissent et il se braque. Deux pas en avant, un pas en arrière, ce qui est normal. Quand il fait un pas en arrière, les résistances son sur le front et empêchent d’y voir clair.

Mais si on analyse un rêve avec quelqu’un, il ne pourra pas projeter (des intentions sur l’analyste, ou sur les autres sa propre responsabilité) : il sera bien obligé de découvrir le message du rêve, de son rêve. Le rêve, c’est lui qui en a rêvé, il est donc bien placé pour savoir que le conseil du rêve n’est ni un conseil de l’analyste ni l’opinion de son Moi. Ainsi le sujet apprend, en se mettant à l’écoute de ses rêves, à se mettre à l’écoute de son inconscient et à assouplir la vision des choses qui le fait souffrir, de lui-même.

onirologie onirologue

L’onirologie hier et aujourd’hui : 

L’onirologie dans l’antiquité

L’onirologie est un très vieil art, qui était admis et répandu durant l’antiquité. En effet, avant l’ère chrétienne, l’Europe romaine, l’antiquité grecque, et jusqu’à l’Egypte des Pharaons avait une tradition d’interprétation des rêves sérieuse : interpréter les rêves était alors un métier. On appelait les interprètes des “onirocrites” Les grands hommes avaient leur onirocrite, conscients que leurs rêves pouvaient les éclairer dans leurs décisions politiques.

En Europe cette tradition s’est perdue pendant l’ère chrétienne, où les gens initiés à l’interprétation des rêves encourraient le risque d’être accusés de sorcellerie. Au fil des siècles, les gens se sont détournés des rêves. Seuls les saints, les prophètes et les clercs, autrement dit ceux qui s’étaient voués à Dieu étaient dignes de s’intéresser à leurs rêves car à travers le rêve, Dieu pouvait s’exprimer à eux.

Onirologie et psychologie

C’est grâce à Sigmund Freud que l’interprétation des rêves est redevenue une pratique « acceptable ». En 1899 Freud produit un livre colossal : « L’interprétation du rêve », dont on retient la célèbre phrase “Le rêve est la voie royale vers l’inconscient”. Freud avec ce travail remarquable tend à renouer avec l’onirologie, qui était une ancienne manière de faire de la psychologie, de s’intéresser aux mouvements intérieurs de l’âme.

Il s’efforça de proposer une méthode « scientifique » d’interprétation des rêves car à son époque la psychologie peinait à être admise parmi les disciplines scientifiques. Mais Freud a aussi cherché à faire du rêve un argument en faveur de sa théorie des névroses et de leur étiologie. Ainsi il manque sa cible après avoir mis à jour des aspects du rêve avec pertinence. Le livre se transforme vite en clé des songes sexuelle.

Si la théorie freudienne du rêve est à prendre avec des pincettes, car elle contient des découvertes intéressantes et des théories qui le sont moins. Le rêve est pour sûr un moyen génial de s’enquérir de ce qu’il se passe dans la psyché. Tout le monde le sait, mais qui en a réellement conscience ? A l’université, les cours sur ce sujet sont peu nombreux hélas. Et rares sont les familles qui prennent le temps de se raconter leurs rêves et d’essayer d’en dégager les messages.

Cependant l’onirologie n’est pas une science, c’est un art, et concevoir l’interprétation des rêves comme un art permet de voir beaucoup plus de choses. A mon sens c’est Carl Gustav Jung qui, à la suite de Freud, a le mieux étudié le rêve au XXème siècle.

Onirologie et psychologie analytique: 

Carl Gustav Jung a fondé la psychologie analytique, une approche du travail psychothérapeutique qui inclut une dimension spirituelle ainsi qu’une grande attention accordée aux rêves : au même titre qu’aux émotions, aux élans, aux désirs, aux pulsions, aux peurs, à l’imagination… etc.

Avec Jung, le rêve est considéré comme une photographie du psychisme, et fait des ponts entre le passé, le présent et le futur. Il retient les procédés de formation du rêve observés par Freud et par les anciens déjà, mais évacue tout l’aspect dogmatique de la théorie freudienne.

Jung observe qu’il n’y a pas qu’un type de rêves, il y en a beaucoup, pas qu’une seule fonction du rêve, et que le rêve ne saurait être enfermé dans une grille de lecture fixe ni dans une méthode scientifique d’analyse. Il y a autant de types de rêves que de types de discours possibles. Chaque rêve est unique et raconte quelque chose d’unique. C’est pourquoi en onirologie on n’utilise pas de dictionnaire des rêves : chaque rêve a ses raisons que la raison (et les significations standards d’une clé des songes réchauffée) ignore.

L’onirologie est une discipline où le rêveur travaille avec le thérapeute, et avec une troisième voie : la voix du rêve, la voie de l’inconscient.

onirologie onirologue

Consultations d’interprétation des rêves :

Si vous souhaitez que je vous aide à comprendre vos rêves vous pouvez prendre rendez-vous en visio.

Certains me consultent ponctuellement, seulement quand un rêve les perturbe beaucoup. Et les personnes qui rêvent beaucoup et on envie de faire un travail sur Soi accès sur les rêves peuvent s’engager s’il le souhaitent dans une analyse jungienne avec moi afin de développer leur plein potentiel.

Se former pour devenir onirologue :

Le Labo du Rêve est une formation en ligne que j’ai crée destinée au professionnels de l’accompagnement mais aussi aux artistes et aux passionnés. Si vous souhaitez apprendre à interpréter vos rêves pour faire enfin parler votre carnet de rêve, alors cette formation est peut-être faite pour vous.

Si êtes thérapeute et que vous souhaitez ajouter une corde à votre arc et faire une formation qui vous aidera à encore mieux aider les âmes, alors cette formation est évidemment faite pour vous. On peut être psychologue et onirologue, thérapeute holistique et onirologue, coach et onirologue, psychanalyste et onirologue, magnétiseur et onirologue… Bref ! Comprendre les rêves des gens peut vous aider à accompagner vos clients, quel que soit votre zone de génie.

Pour découvrir le programme de la formation, cliquez ici.

Merci de m’avoir lue !

N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire 🙂

Faites de beaux rêves et notes les !

Léa Le Gall


Si cet article vous a plu, je vous invite à regarder mes vidéos sur Youtube à propos du rêve et de la psychologie analytique de Carl Gustav Jung

Voir la chaîne YT de Léa Le Gall


Publié le

Catégorie(s) : Interprétation des rêves


Laisser un commentaire :

Vous aimerez aussi :


stage yoga posture

Bienfaits d’un stage de yoga traditionnel

Le quotidien d’un stage de yoga traditionnel permet de profiter d’effets profonds au niveau physique, énergétique et psychique.

interpréter ses rêves

Interpréter Ses Rêves : pour quoi faire ?

Interpréter ses rêves, comprendre leurs signification pour entendre les messages de l’inconscient et être aligné. Le rêve, un allié précieux.