Une série de rêves : mieux que Netflix !

Vous vous êtes déjà réveillé après une nuit agitée où vous aviez fait plusieurs rêves, comme une série de rêves. Vous vous êtes dit : d’où je sors ça ? Rassurez vous, nous vivons (presque) tous ça ! 

Mais ceux qui tiennent un carnet de rêve auront remarqué autre chose : le rêve fonctionne comme une série. Avec des ambiances, des personnages, des situations qui reviennent d’un rêve à l’autre… Il y a des séries de rêves dans votre carnet de rêves, selon les périodes de votre vie. Certaines séries sont plus fun que d’autres. Mais qui est à l’origine de tout ça ? Moi ? Non, moi je dors, j’ai jamais décidé de rêver de ça… Alors qui ?

Si vous commencez à vous poser des questions sur ce scénariste anonyme qui compose vos rêves comme les épisodes d’une bonne série de science fiction ou d’anticipation, cet article est fait pour vous.

série de rêves

Le scénariste d’une série de rêves

Un scénariste qui complète la version officielle

Comme pour toute série, il faut un scénariste. Qui est ce scénariste intérieur qui composent nos rêves, et va jusqu’à bidouiller des séries de rêves ?

Carl Gustav Jung disait : « En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu’il nous voit bien différent de ce que nous croyons être. » Que veut dire cette phrase ? Que nous ne sommes pas uniquement ce que nous croyons être, et qu’il existe d’autres facettes de nous-même qui s’expriment notamment par la voie du rêve.

Il y a le Moi – mon identité, ma vie, ma personnalité, mes goûts etc. Et il y a le reste : les autres potentialités de mon être que je ne connais pas encore. Mes blessures, mes zones d’ombre. Et toutes les petites vérités intimes que je me cache. Tout ça on le trouve dans l’inconscient et on le découvre dans nos rêves.

Ainsi le scénariste d’une série de rêves est tout simplement notre inconscient : cet autre que nous ne connaissons pas et qui nous voit bien différent que ce nous croyons être. Ce qui est intéressant c’est que cet « autre » nous parle à travers le rêve. Pourquoi est-ce une bonne nouvelle ?

La plume de l’inconscient rattrape et corrige le portrait

L’inconscient est une plume fine, qui complète notre version des choses, dont la complexité nous enrichit. Il apporte de la nuance et de la clarté à la fois. Ainsi l’inconscient compense, tempère l’unilatéralité du Moi. Il examine notre situation actuelle sous différents aspects. Il collecte des informations qu’on ignore posséder parce qu’il nous relie à notre intuition.

A travers le rêve, l’inconscient nous apporte des informations nouvelles dont nous avons besoin pour avancer en conscience, dans la bonne direction. Et parmi ces informations, certaines ne nous font pas plaisir. Travailler sur ses rêves, c’est formidable, mais ça implique d’être capable de se remettre en question. Travailler sur une série de rêves c’est génial : ça permet d’aborder notre situation sous plusieurs angles, et de s’intéresser à tous les domaines de notre vie.

Accepter ce scénariste, c’est faire l’expérience en Soi de l’altérité

Concevoir le rêve comme une seconde voix émanant de soi, de son âme, c’est donc faire l’expérience de l’altérité. L’altérité nous la connaissons dans notre interaction avec autrui. Le rêve nous montre que l’altérité existe aussi et d’abord en soi. Qu’avant de régler un conflit à l’extérieur, il est bon d’observer comment se conflit nous tiraille intérieurement, qu’est-ce qui en soi est touché.

Le rêve cherche à nous réveiller, à élargir notre connaissance de nous-même et sur notre vie. Travailler sur ses rêves c’est donc enrichir sa personnalité en accueillants d’autres aspects de Soi qui vont nous permettre de revoir notre vision étriquée des choses, sortir de nos sentiers battus, et se remettre en question pour faire le tri dans des croyances qui ne nous servent à rien. L’analyse des rêves permet donc d’être plus responsable de sa vie, du sens qu’on lui donne, d’avoir une attitude et de prendre des décisions qui collent avec ce qu’on est profondément pour avancer dans notre épanouissement.

Le rêve parle-t-il du passé, du présent, du futur ?

Le rêve parle toujours du présent. S’il fait des références au passé, c’est pour éclairer le présent. Parfois le présent est l’occasion de corriger une erreur passée, ou de réparer l’enfant intérieur qui a été touché. Donc bien sûr, dans le rêve on va pouvoir faire des liens, et engager un changement profond afin de réparer les blessures, corriger le comportement qui en découle, les automatisations de notre système de réaction qui ne sont plus appropriées.

Si le rêve se projette dans le futur, c’est encore pour éclairer le présent. La fonction d’anticipation du rêve fait du travail sur les rêves un moment idéal pour faire le point sur ses objectifs, son avancée, et s’enquérir de l’opinion de l’inconscient vis à vis de ce qu’on met en place. Si on se ment à soi-même et si on ne fait pas les meilleurs choix pour notre équilibre, l’inconscient le dira. Et si on est en bonne voie de réalisation mais que l’on doute, dans les séries de rêves, l’inconscient nous rassurera aussi.

Le rêve raconte comment une situation, une problématique actuelle est vécue par le sujet. Parfois on croit qu’on vit très bien certaines choses, le rêve montre le contraire : c’est la fonction de compensation du rêve, qui cherche à équilibrer une attitude du Moi qui n’est pas alignée avec ce que vit le sujet intérieurement ou avec la réalité objective. Réalité extérieure : les faits. Réalité intime : les affects. C’est pourquoi travailler sur une série de rêves est intéressant, pour suivre comment nos actions trouvent un écho dans notre intériorité.

Donc oui le rêve parle toujours du présent en premier, mais aussi du passé et du futur, de tout ce qui peut nous aider actuellement. A l’image de la vie le rêve est à cheval entre ces 3 dimensions temporelles : ce qui a été, ce qui est, ce qui sera. Sachant que ce qui sera, sera ou ne sera en fonction de ce que je mets en place aujourd’hui, au présent. Et que ce qui a été n’est plus, à condition que je mette un terme à des systèmes réactionnels engrammés. Sinon ce qui a été reste actualisé.

série de rêves

Pourquoi est-ce intéressant de travailler sur une série de rêves ?

2-3 rêves dans l’idéal pour une première consultation

Pour une première séance, j’aime bien travailler sur 2-3 rêves. Ca me permet de mieux pénétrer votre univers onirique, car chaque individu a sa propre manière de rêver. Et je pourrais deviner auquel de mes clients réguliers appartient tel rêve, parce que je reconnaîtrai son univers singulier, son style de rêve !

J’aime bien travailler sur une série de rêves lorsque je ne connais pas encore le rêveur, ou pour les rêveurs que je vois juste occasionnellement, une ou deux fois par an. Pour voir comment le récit s’articule sur la durée. Ca peut être trois rêves survenus pendant la même période, le même mois. J’aime découvrir les personnages, les éléments archétypaux qui balisent la problématique du rêveur. Je verrai s’il y a des récurrences dans le fond ou la forme.

Les séries de rêves dans le cadre des séances régulières

Les rêves d’une même période parlent à peu près tous de la même chose. Avec mes clients réguliers, travailler sur plusieurs, dans le temps, permet de voir différents aspects d’une problématique. Même si parfois on a l’impression que les rêves n’ont aucun rapport entre eux. A moins d’être ultra réactif et d’avoir un super pouvoir permettant de mettre ses affects de côté, et en même temps d’avoir une capacité d’analyse de la situation hors du commun… En temps qu’humain, on a tous besoin de temps pour prendre une décision importante ou juste pour voir une modification subtile dans notre comportement, un changement dans notre perception.

Pour reprendre la métaphore du titre de cet article, imaginez une série de rêves comme une série netflix : parfois vous regardez plusieurs épisodes d’un coup. Vous rêvez beaucoup, vous allez vite. Parfois vous espacez les épisodes, parce que vous avez un quotidien chargé, que vous êtes fatigué le soir. Ou parce que vous avez plus de mal à entrer dans l’ambiance de la saison. Une série de rêves c’est pareil. Ca peut durer un temps court, ça peut s’éterniser sur le même sujet. Comme dans la vie, parfois on est efficace et on tranche vite, d’autres fois on a plus de mal à se bouger.

Chaque épisode, donc chaque rêve, sera plutôt focus sur tel ou tel personnage pour nous montrer sa complexité et va donner un des aspects qui permet de comprendre la globalité de l’histoire et où ça nous mène.

Premier exemple : une série de rêves pas cool – ou plutôt de cauchemars (dans le genre films d’horreur)

Une cliente m’a envoyée trois rêves. Elle me consultait à la base pour un cauchemar qui l’avait beaucoup choquée. Je lui ai demandé s’il y en avait un ou deux autres dont elle se souvenait. Elle a hésité puis elle m’en a envoyé deux autres mais elle ne voyait pas le rapport.

En travaillant sur les deux rêves annexes, j’ai pu avoir confirmation de ce qui était dit dans le cauchemar principal. Pendant la consultation c’était évident pour elle aussi et elle était surprise que bien avant qu’elle ressente un besoin impérieux de changement (d’ordre professionnel ici) et prenne des décisions dans ce sens, cette série de rêves l’annonçait. La surprise est normale, mais c’est le job du rêve de nous préparer à affronter la vie ! Le rêve est un bon terrain d’entraînement, c’est ce qu’ont prouvé des études récentes sur le rêve.

Tant que le message ne passe pas, l’inconscient insiste. Les rêves qu’il envoie contiennent tous le changement souhaité, exprimé d’une manière différente. Le rêve teste plusieurs moyens de s’adresser au Moi, jusqu’à ce qu’il y en ait un qui le fasse réagir. Et si on ne réagit pas, on finit par recevoir un rêve horrible : le cauchemar. L’émotion de peur motive alors à demander de l’aide et à se décider à le faire interpréter.

Si l’individu s’entête dans une direction qui n’est pas bonne pour son épanouissement, l’inconscient finira par envoyer un cauchemar pour le “réveiller”. Pour autant ce n’est pas parce qu’un cauchemar est effrayant qu’il présage de quelque chose de dangereux. Le rêve cherche à ce qu’on s’intéresse à lui. Choquer, provoquer, a toujours été un bon moyen d’attirer l’attention.

Autre exemple de série de rêves : thématique films d’angoisse

Un client m’envoie un rêve où je dépiste des événements récents ayant réveillé une vieille anxiété. Je demande s’il y aurait un ou deux autres rêves : il me les envoie, peu convaincu qu’il y ait un rapport entre eux. Les autres rêves finalement nous éclairent sur la forme que prend cette anxiété, dans son aspect psychosomatique et relationnel. C’est donc le rêve principal qui contenait les tenants et les aboutissants de sa problématique. Mais grâce aux rêves annexes, on a pu voir les conséquences de cette problématiques, et le rêveur a pu faire des liens, comprendre comment tout était lié.

Est-ce que tous les rêves d’une même période parlent de la même chose ?

Oui, tant que la chose en question n’a pas été identifiée et prise au sérieux. Ils peuvent parler de plusieurs aspects, s’attaquer au problème différemment. Deux solutions se dessinet :

Si on comprend le rêve rapidement et si on est réactif : on a solutionné le problème, qui n’existe plus ni dans le rêve ni dans la réalité. La problématique n’apparaitra plus dans les rêves suivants. La série sera terminée. Lorsqu’un problème est identifié, il y a une solution. Dès lors que la solution est considérée avec sérieux, il n’y a plus de problème. « The End ».

On peut voir alors dans les rêves suivants un infléchissement de la charge inconsciente, et un remplacement de la problématique enfin débloquée par de nouveaux contenus, de nouvelles ressources, un vent de nouveauté. Comme dans une série de rêves : quand une enquête est résolue, on peut passer à la suite. Et parfois la série s’arrête, après moulte saisons, quand le nœud du problème est démêlé.

En revanche si, malgré l’interprétation vous continuez d’ignorer le truc, d’esquiver vos responsabilités, de ne pas agir, de conserver les mêmes croyances, alors on en restera là. Et les rêves vont continuer de rabâcher la même chose indéfiniment. D’où l’apparition de rêves récurrents. A propos des rêves récurrents, lisez cet article.

Si vous vous demandez encore si les rêves auxquels vous songez méritent d’être soumis à une interprétation, je vous conseille cet article : Est-ce que tous les rêves ont une signification ?

Merci de m’avoir lue 🙂

Faites de beaux rêves et notez les !

Léa Le Gall


Si cet article vous a plu, je vous invite à regarder mes vidéos sur Youtube à propos du rêve et de la psychologie analytique de Carl Gustav Jung

Voir la chaîne YT de Léa Le Gall


Publié le

Catégorie(s) : Interprétation des rêves


Laisser un commentaire :

Vous aimerez aussi :


rêver de serpent

Rêver de serpent

Rêver de serpent peut être le moyen d’aborder la pulsion de vie, le vice, le danger, le soin… Voici trois rêves sur ce symbole inquiétant.

interprétation des rêves

L’Interprétation des Rêves de A à Z

Une interprétation des rêves, ça m’intéresse. Mais un rêve, c’est quoi au juste ? Je vous explique l’interprétation des rêves de A à Z